Introduction

         Nous avons choisi comme sujet les encres effaçables car nous avons pris conscience que les effaceurs, tout comme les encres effaçables, étaient des outils dont nous, lycéens, nous servons chaque jour. C’est pourquoi nous nous sommes demandées quel phénomène se produisait entre une encre et son effaceur conjugué. Cependant, ce sujet s’est avéré beaucoup plus complexe que nous ne l’avions prévu, car les compositions des encres et de leurs effaceurs sont pour la plupart secrètes.

         Après avoir réfléchi au couplage disciplinaire qui nous été alloué, et notamment la SVT, nous avons décidé de créer notre propre encre. Une encre naturelle issue du chou rouge dont les propriétés sont nombreuses et très intéressantes. En effet l'écoloqie étant un fait actuel, nous avons soulevé l'hypothèse qu'elle pourrait être un jour commercialisée en tant qu'encre naturelle et biodégradable. Nous avons donc étudié les encres et effaceurs du commerce,  puis nous nous sommes consacrées à la fabrication de notre encre, ce qui nous a amené à la recherche d’un composant susceptible de l’effacer. Afin de mieux cerner notre sujet nous l’avons placé dans le domaine des avancées scientifiques et réalisations techniques. En effet, l’effaceur n’est que très récent, il a été crée à la fin du XX siècle.

         Afin d’exploiter notre sujet, nous nous sommes demandées si une relation existait entre l' encre et l'effaceur du commerce et notre encre et son effaceur. Pour cela, nous aborderons dans un premier temps les encres bleues du commerce et leur effaceur afin de comprendre la réaction qu’il se produit entre ses deux réactifs. Puis dans un second temps, nous détaillerons la fabrication de notre encre et son effaceur, tout en étudiant leurs compositions et leurs spécificités. Dans une dernière partie, nous comparerons notre encre et celle du commerce, ainsi que leurs effaceurs, afin de trouver une relation les liants entre eux. 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×